Hommes, mythes et cosmos

Exposition de
Irène Philips
Edmond Dubrunfaut
JP Van den waeyenberg

Irène Philips travaille exclusivement sur l'interprétation du mythe de Pégase, qu’elle présente dans des oeuvres en deux ou trois dimensions : La naissance de Pégase (bronze), Le rêve de Pégase (céramique), Le dialogue intérieur de Pégase, Pégase, Méduse et les Êtres d'Eau, La vision de la Méduse (bois polychrome), etc. ...
A cette occasion, elle publie également un livre intitulé "Amnésie", récit d’une histoire oubliée qui reviendrait sans cesse et resterait d'actualité de par sa thématique. Ce livre, qui se veut une réinterprétation du mythe du cheval ailé, est orné de 14 illustrations accompagnées d’un texte original de Marie-France Liégeois. Exécutées en tempéra, ces illustrations seront exposées dans leur ensemble en tant qu’œuvre seule...

panoramabeeld van de tentoonstelling

Les grands mythes.

Le mythe est une tradition narrative qui concerne la religion et le regard d'un peuple sur le monde. Bien avant Homère et Hésiode, les Grecs se représentaient le visage de leurs Dieux. En s'identifiant à leurs histoires et à leurs aventures, ils cherchaient par ce biais à clarifier leurs rapports mutuels. Pour ce faire, ils inventèrent des récits fabuleux dans lesquels ils expliquaient leurs propres aventures et le fonctionnement du monde.
Le nombre des mythes est presque infini. Dans cette exposition, ce sont surtout ceux se rapportant au cheval ailé Pégase et son cavalier Bellérophon qui sont mis en évidence. Pégase est le fruit du sang de la Méduse décapitée par Persée. Chez les narrateurs plus anciens, il fut la monture des muses. A d'autres époques, les narrateurs le considérèrent comme un coursier figurant l’échappée de la Réalité. Quant à Bellérophon, fils de Glaukos, il quitta Corinthe sur un nuage après avoir commis plusieurs meurtres. Chez le roi de Troie, il fut accusé, à tort, d'avoir séduit sa reine. Pour se venger, ce dernier demanda au roi de Lycie de le tuer. Mais le roi l’épargna, l’obligeant cependant à exécuter plusieurs missions impossibles. Quant à Pégase, il vaincut les Chimères avec l'aide des Dieux. Il eut ensuite à combattre les Amazones et les Lyciens. Lorsque tout sembla favorable, son cavalier, Bellérophon, se sentit à même de s’envoler vers l’Olympe, comme s'il était devenu lui-même un Dieu. Mais Zeus l'en empêcha en envoyant un frelon piquer Pégase sous la queue. Se cabrant violemment, Pégase désarçonna Bellérophon qui s’écroula, sans vie, sur la terre...

Medusa

Le projet dans le cadre de "Furament" 2005

L’édition de "Furament 2005" a pour thème "le cheval dans l’art". Sans trop réfléchir, certains penseront au cheval de trait brabançon, aux chevaux dans les prés, à ces dames galantes à cheval dans les bois, aux courses équestres, aux anciens carrousels, voire à ces chevaux à peindre le dimanche .... D’autres, plus perspicaces, songeront peut-être aux "Chevaux Bleus" de Franz Marc, ou encore aux chevaux de bronze de Rik Poot. Comme on le voit, ce thème peut mener dans des directions fort différentes.
Depuis longtemps, trois artistes sont occupés à Tervuren à divers projets se rapportant à la mythologie grecque. C’'est donc tout naturellement qu'ils en arrivèrent au thème du cheval vu sous cet angle particulier. En effet, chevaux et cavaliers abondent dans les mythes, lesquels ont inspiré les artistes de tout temps depuis l'Antiquité et la Renaissance jusqu'à nos jours. Il suffit de citer Picasso et Cocteau. Malgré l'importance décroissante de l’enseignement des langues classiques, les mythes demeurent une source d'inspiration au 21ème siècle.

— Hugo De Sutter.

Pégase et le Masque des GorgonesLa Méduse et Poséidon
• la galerie de photos • • retour à la page initiale • • sitemap •